Ça coule de source

eauderable

C’est le temps des sucres… l’occasion aussi de remettre certaines informations à leur (bonne) place :

1) Non, ce n’est pas du sirop d’érable qui coule directement de l’arbre ! Mais de l’eau qui ensuite va être évaporée pendant des heures à une certaine température pour donner naissance au sirop d’érable (soit environ 40 litres d’eau pour 1 litre de sirop).

2) Si le sirop a différentes saveurs et couleurs (clair, moyen, foncé…) c’est selon le moment de la saison. Les concentrations de sucre dans l’eau d’érable étant en effet plus ou moins fortes, aussi l’eau recueillie ne donnera pas le même sirop. En gros, le clair correspond au début de la saison et le foncé en fin de saison avec une plus forte concentration des sucres.

3) Méfiez-vous des bouteilles posées sur votre table de déjeuner au restaurant. Il ne s’agit pas du tout de sirop d’érable mais de sirop de table appelé populairement « sirop de poteau ». Pour le sirop d’érable, il faut souvent payer un extra… Pourrait-on encore et toujours suggérer aux restaurants de mettre du vrai sur la table et de l’inclure dans le prix ?

4) De même, à l’épicerie, gare aux intrus ! Plusieurs se sont faits prendre. Un produit notamment se fait taper sur les doigts : il s’agit du sirop Bio Bernard.

5) SVP quelqu’un pourrait-il travailler sur le design des bouteilles de sirop d’érable destinées aux touristes et autres acheteurs occasionnels ? Un beau projet pour les étudiants de l’École de design de l’UQAM non ?

6) Enfin, dans le magazine Châtelaine d’avril, la cabane à sucre du chef Martin Picard avec ses nouvelles recettes sur lesquelles j’ai travaillé (pour la partie révision de recettes) et que je vais prochainement avoir le plaisir de goûter ! Je me prévois 3-4 jours de jeûne avant :P

Billets similaires

Commentaires

écrire un commentaire