Cahier de vacances de cuisine – Chapitre 3

champagneerable

L’observation et la question de Sylvie Berkowicz sur son blogue* concernant les noms des restaurants m’ont interpellé et questionné. Les noms des restos suivent-ils certaines tendances ? Si oui, quelles sont-elles ? Un nom peut-il servir ou desservir la cuisine d’un chef ?

Entre les noms énigmatiques… ceux qu’on décide de franchir ou pas… les jeux de mot nébuleux… les jeux de mot douteux… les basiques de chez basiques… les basiques romantiques… ceux qui sont marqués commercialement… les exotiques… les tape à l’oeil… les amoureux de la ferme et autres dépendances… les technos… les rétros…

Trouve-t-on une ligne directrice, un style propre à notre époque, une tournure de penser et donc de nommer ? Car la liste au final est bien longue, bigarrée, multiple, culturelle… (intemporelle ?).

J’ai un peu fouillé de-ci de-là. Rien qui a priori ne parle de tendances de noms en restauration. Pas de liste façon « Top 20 des prénoms pour les bébés fille ou garçon ». À suivre.

*Sylvie Berkowicz est la réalisatrice de Mixeur (TV5), une excellente émission qui parle en 26 minutes de design et gastronomie dans différentes villes.

Billets similaires

4 Commentaires

  • Reply Sonia Carufel 20 juillet 2010 at 1:46

    À lire dans le Magazine Hôtels, Restaurants & Institutions d’août prochain : la chronique Marketing de Pascal Pelletier dont le titre sera : Comment trouver un nom de plat, de produit ou d’entreprise ?

    Pascal Pelletier est stratège Web, concepteur-rédacteur et formateur à la pige en publicité et en relations publiques. http://www.stylo-pub.com

  • Reply Dephine 25 juillet 2010 at 3:03

    Pour aller dans le sens de l’article de Sylvie Berkowicz, je connais plusieurs personnes sur mon lieu de travail qui ont « boycotté » le petit bar à vin « Bouchonné » sur Saint-Laurent, à cause de son nom…

    • Reply Sophie 25 juillet 2010 at 3:09

      La Montée de lait a pris la relève ! Finito le Bouchonné !

  • Reply Dephine 25 juillet 2010 at 3:49

    Oui je sais (ce sont les mêmes proprios par contre, il me semble et ils ont regroupé les deux restos en un, la montée de lait qui était je sais plus où a fermé) mais le nouveau nom n’a pas soulevé toutes les indignations du Bouchonné, bizarrement…

  • écrire un commentaire