Éphémère… pop up… itinérant…

Des adresses tenues secrètes et divulguées au dernier moment sur les réseaux sociaux… Des lieux inhabituels, investis temporairement par des chefs pour une activité particulière… L’attrait des tables dites clandestines réside évidemment dans l’aura de mystère qui les entoure. Mais manger « caché », c’est avant tout être « branché ».Un article écrit pour la revue HRI. Pour la suite, cliquer ICI !

Billets similaires

Commentaires

écrire un commentaire