évènement

La cuisine voltige

Cuisine et confessions_Les7doigtsdelamain

Crédit photo : Les 7 doigts de la main

Théâtre, cinéma, expos, bandes dessinées, performances… la cuisine devient depuis quelque temps un sujet artistique à part entière. On ne peut que s’en réjouir (moi la première en tout cas!).

La compagnie de cirque montréalaise Les 7 doigts de la main vient de lancer son nouveau spectacle : Cuisine & confessions. En détailler le contenu serait… regrettable! Oui, ce serait comme publier la photo d’un plat au restaurant (la surprise faisant, selon moi, partie de l’expérience). Tout ce que je peux dire est que dès l’entrée dans la salle de la Tohu (représentations jusqu’au 16 novembre, puis ce sera Paris et Marseille en décembre), les 9 artistes (trois filles, six gars) vous mettent dans l’ambiance. Celle d’une cuisine festive, internationale, participative, collective, rassembleuse.

Parce que la cuisine est une cuisine remplie d’histoires, avec un petit h, les langues et les corps se délient sur scène. Entre la personne qui n’aime pas le pâté chinois (elle trouve le « pâté pathétique »), à celle qui se pâme pour les desserts (mousse au chocolat, tiramisu, crème… « Les fruits? C’est pas du dessert! »), à celle qui ne jure que par les tables rondes, la cuisine du quotidien se raconte en envolées, sauts, contorsions, jonglages et danses lascives ou saccadées pendant une heure et demie.

Neuf (petites) vies, ponctuées par les récits de table, souvent hyper intimes, de chacun. Au-delà des prouesses physiques, du burlesque de certaines scènes, et de la musique (une bande sonore truffée de magnifiques reprises dont You’re The One That I Want de Grease par Julia Stone), la poésie culinaro-existentielle – signature depuis les débuts en 2002 de ce collectif de cirque d’auteur – est au cœur de la mise en scène signée Shana Carroll et Sébastien Soldevila.

Seul bémol? La fin. Je l’aurai aimée un peu plus « consistante » (ndlr hormis le pain aux bananes!). Sinon, pour le reste, rien à redire. Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont drôles, ils sont talentueux. Ça donne envie de faire son du cirque!

Les petits plus:

  • Alexandre Désilets chante sur la bande-son
  • Les Satay Brothers (l’une de mes 140 adresses), Mat et Alex Winnicki, ont fait office de conseillers culinaires pour le spectacle.

Billets similaires

Commentaires

écrire un commentaire