évènement

Le régime (chromatique) de Sophie Calle

Dans l’exposition Pour la dernière et pour la première fois de Sophie Calle, présentée actuellement au Musée d’art contemporain de Montréal jusqu’au 10 mai, l’artiste française multidisciplinaire (principalement photographie, vidéo et écrit) ne parle pas d’alimentation.

Regimechromatique_SophieCalle_LU

Par contre, cette exposition me rappelle une série photographique que l’artiste avait réalisée, qui m’a toujours marquée et me marque encore. Celle-ci est en rapport avec l’alimentation.

En 1997, Sophie Calle décide de manger chaque jour un menu composé d’une seule et même couleur et de prendre ces repas en photo. Un jour = une couleur = un repas. Cette série photographique s’appelle le Régime chromatique. Sophie Calle y reprend à la lettre le penchant alimentaire d’un personnage présent dans le roman Léviathan de l’écrivain américain Paul Auster.

Regimechromatique_SophieCalle_JE

Dans ce roman, l’un des personnages, Maria, s’inspire directement de Sophie Calle. Une artiste multidisciplinaire colorée, plutôt déjantée. Sophie Calle décide alors de ressembler au personnage Maria. La fiction rejoint la réalité et vice versa (un thème cher à l’artiste qui aime brouiller les frontières).

Elle refait donc aux mots près ce que s’impose le personnage, notamment sur le plan alimentaire. Manger chaque jour un repas complet monochrome. Par exemple le lundi est orange, le jeudi est vert, le vendredi est jaune.

Regimechromatique_SophieCalle_VE

Voir l’exposition Pour la dernière et pour la première fois que je vous recommande vivement. Notamment pour la salle des vidéos, très impressionnante. Par contre, l’expo est « courte ».

Pour en savoir plus sur Sophie Calle – une artiste que j’adore, vraiment! – la plateforme Artsy (grosse référence dans le marché de l’art en ligne) consacre une page à l’artiste.

Billets similaires

Commentaires

écrire un commentaire