publication

Zviane, une samouraï des fruits exotiques

Pourquoi les sujets gastronomiques sous le crayon des illustrateurs me plaisent-ils autant? Parce que le dessin permet d’enrichir et de corroborer les propos souvent pauvres du ressenti culinaire écrit. Qualificatifs, jugements et réactions trouvent le ton juste lorsqu’ils s’expriment par un récit illustré. «Si on a pas le vocabulaire pour décrire les goûts, on a juste à se passer de mots.» Ce n’est pas moi qui le dit, mais Zviane. Dans son tout-frais-sorti bestiaire des fruits. Jouissif et tellement vrai!

Le bestiaire desfruits_Zviane

Le bestiaire des fruits, Zviane (extrait p. 66) © La Pastèque

Zviane, de son vrai nom Sylvie-Anne Ménard, vient de sortir aux éditions de La Pastèque «Le bestiaire des fruits». Cette BD s’inscrit dans la nouvelle «collection d’ouvrages faussement pratiques» baptisée Pomélo et lancée par la maison d’édition à la fin de l’année 2013. En fait, il ne s’agit pas à proprement parlé d’une nouveauté-nouveauté pour la bédéiste. Ces chroniques existent depuis 2006 sous la forme de fanzine. Mais pour ce premier livre qu’elle signe à La Pastèque, l’auteure a augmenté le propos (en ajoutant des fruits), rescénarisé, redessiné, etc.

Le sujet? Alors qu’elle vit à Saint-Laurent, Zviane nous raconte sa découverte de certains fruits exotiques. Sa curiosité se transforme en une sorte de quête voire d’une véritable conquête menée en solitaire ou en collectivité (lorsque des amis acceptent de se prêter au jeu)! La jeune femme se lance alors dans des défis de dégustation telle une samouraï.

Le bestiaire des fruits_Zviane_Page51

Le bestiaire des fruits, Zviane (extrait p. 51) © La Pastèque

Hormis le traitement drolatique, j’aime l’idée de cette plongée «à bouche perdue» dans un registre culinaire qui échappe totalement, culturellement. Aucun repère, excepté les quelques informations glanées sur Internet pour aborder au mieux (ou au pire!) l’aliment inconnu. Outre la présentation du fruit et sa mise en contexte (comme l’extrait ci-dessus), l’auteure nous partage son système de notation (voir ci-dessous) pour les seize fruits et clôture par un gala qui dévoile le grand gagnant.

Le bestiaire des fruits_Zviane_Page13

Le bestiaire des fruits, Zviane (extrait p. 13) © La Pastèque

Le terme bestiaire est bien choisi, car il évoque aussi la lutte féroce que livrait le gladiateur face aux bêtes sauvages! La peur de l’inconnu en alimentation? Cela s’appelle la néophobie. En BD, c’est drôle. Merci Zviane.

Sophie Suraniti

***************************************************************************************************************************

Billets similaires

Commentaires

écrire un commentaire